Suite a une demande de location de locaux de répétitions nous avons reçu une superbe réponse de l’état (ministère de l’inculture). Accrochez vous bien.

Bonjour,
la drac soutien chaque année un dispositif d’aide à la création et à l’innovation musicale. Ce dispositif permet aux musiciens de financer le travail de création d’un répertoire ( salaires artistes, location salle, ingénieurs du son etc…)
Les dossiers seront en ligne sur le site de la drac au mois de novembre.
Le comité d’experts se réunira au mois de mars 2013 pour donner un avis sur les projets.
Bien cordialement

Donc voilà vous demandez une location d’une des nombreuses salles/caves qu’ils ne leur servent pas et on vous sert tout un foin sur passer des concours, des tests des candidatures et blahblablah, et on s’étonne que la Culture meure en France. Imaginez notre spectacle qui doit tourner le plus tôt possible aura peu être un local de répétition en Mars 2013 si toutefois le dossier est accepté. Bref j’a donc répondu :

Je vous remercie, déjà vous répondez c’est quelque chose de très rare, mais cependant Mars 2013 c’est l’année prochaine, donc au mieux j’aurais préféré une réponse négative que du foutage de gueule en barre. C’est bien ça le problème de la FRANCE, des fonctionnaires pantouflards qui a part vous faire poireauter et promettre…. Ne le prenez pas pour vous mais c’est une généralité. Nous recherchons une location on ne demande pas l’aumône. Il existe de nombreux locaux et caves inexploités dans le patrimoine municipal que je ne comprend pas comment on puisse donner ce genre de réponses, par exemple a côté de chez moi se trouve un Tempo avec une superbe cave aménagée, mais niet, rien personne ne veut la louer il faut faire des demandes en long en large et en travers pour aboutir sur du vide. Un tel gaspillage c’est effarant.
Notre spectacle tournera de toute manière et nous n’omettrons pas de mentionner comment l’Etat aide les jeunes et l’inCulture sur scène, sans compter les blogs et réseaux sociaux.
Cordialement.

Quand on voit la brochette de branleurs payés avec nos impôts sur cette page ça fait peur de voir que l’incompétence est un métier. L’inculture est en marche.

Marseille Capitale Européenne de l’Inculture 2013